Othe Nature Sauvage

13 avril 2014

La vidéo

Depuis le temps que je voulais passer à la vidéo, j'ai enfin sauté le pas... Au départ je visais une caméra de reportage, une caméra qui se porte sur l'épaule, la Panasonic AG-AC8

Capture d’écran 2013-12-26 à 10Cette caméra possède tout ce dont je rêvais pour commencer la vidéo animalière. Par contre, l'inconvénient majeur à mes yeux est la taille car il faut parfois passer au travers des ronces ou ramper pour accéder à un endroit stratégique.

Après avoir étudié toutes les caractéristiques dont j'avais besoin, comparé les caméras niveau rapport qualité/prix, je me suis finalement orienté vers un camescope de la marque Panasonic également... Le HC-W850

Capture d’écran 2014-04-08 à 20Ce dernier choix n'est pas si éloigné du premier. Indéniablement, la taille est réduite mais les capacités restent excellentes.

Il possède un zoom puissant, un stabilisateur 5 axes, la qualité vidéo de Panansonic, il tient facilement dans la main et dans le sac photo.

Le petit plus de ce camescope c'est la seconde caméra, située à l'extrémité de l'écran, elle permet de filmer une scène en grand angle et d'incruster en live cette scène à la scène filmée avec l'objectif principal ou de filmer sa tête pour apparaître sur sa vidéo.

Il est possible d'utiliser ce caméscope en mode MANUEL, en réglant la BDB (Balance Des Blancs), la vitesse d'obturation, la MAP (Mise Au Point) etc...

Autre point intéressant, c'est que je peux commander à distance le HC-W850 via mon Iphone, je peux donc le disposer à un endroit spécifique et me mettre à bonne distance afin de ne pas déranger l'espèce à filmer. Essai terrain très prochainement ;-)

Il me faut encore du temps pour prendre correctement en mains cet appareil, de voir toutes ses possibilités et de maîtriser son utilisation.

Premier essai terrain, hier matin, au lever du jour sur un Aurore.

Voici une photo de l'Aurore pour vous montrer la scène et pour la vidéo c'est ICI

Aurore a

Pour les scènes "fixes" ou les scènes où je devrais rester prêt à filmer et le faire pendant un moment, je préfère tout de même monter le camescope sur le trépied. Bon, ok, le camescope fait un peu petit du coup mais cela s'avère super pratique.

DSCN0838

Pour le moment, je vais stocker des séquences vidéos, j'en partagerais sûrement quelques unes de temps en temps mais le but est de faire un assemblage final pour réaliser un genre de petit documentaire, soit sur une espèce, soit sur un lieu.

PS: La vidéo de l'Aurore que je partage avec vous est un simple essai de montage... Histoire de voir que tout fonctionne et mes possibilités. Pour ce montage j'ai utilisé la version d'essai du logiciel Final Cut Pro que je compte acquérir prochainement car sa prise en mains est très facile et qu'il a l'air complet.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 10:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


05 avril 2014

Aurore... La surveillance

Depuis une bonne semaine, les sorties s'orientent régulièrement vers le même secteur afin de suivre l'évolution des fleurs nommées Cardamines car elles attirent un papillon nommé Aurore (ou Piéride du cresson) et c'est un peu le graal en ce moment. Il a un peu d'avance quand même, un peu comme toutes les floraisons car logiquement le vol des adultes s'observe seulement à partir de mi-avril si je ne m'abuse.

Chaque mois, chaque saison à son graal en photographie mais cette année tout c'est légèrement décalé.

Pour une fois que nous avions décidé de ne pas nous lever trop tôt pour aller faire des photos, il y avait un temps idéal pour voir les papillons avec un temps doux, de la rosée et un beau soleil... Donc à peine réveillés, une préparation rapide et hop, en route.

10h30, arrivés sur place, quelques Aurores volent mais ils sont déjà bien actifs à cette heure-ci. On décide de se poser un peu et d'observer. En forêt, quand vous vous posez à un endroit, sans bouger pendant un bon moment, tout se remet à vivre et vous pouvez voir, en partie, la vie de la forêt.

Encore une journée avec beaucoup d'observations et pas mal de relevés d'indices.

Pour les observations sans photos, il y a les Buses, un Héron, un Écureuil et un Chevreuil. C'est un vrai plaisir de passer un moment à observer ce petit monde avec les jumelles tout simplement.

Pour les observations avec photos, il y a cette femelle de Triton alpestre qui était dissimulée dans une empreinte de Sanglier sur un chemin. Quand je l'ai prise dans mes mains, elle était encore bien fraîche

Triton alpestre femelle a

Triton alpestre femelle b

J'ai pris le temps de faire un cliché plus "recherché"

Triton alpestre (femelle)

Et je l'ai remise en place car elle n'avait pas l'air très vive quand même :-/

Ensuite, il y a eu ce papillon, l' Écaille cramoisie... Pas facile à porter comme nom... :-)

Ecaille cramoisie a

Ecaille cramoisie

Un nid d'Abeilles dans le tronc d'un arbre

_DSC9996

 Puis une chenille de Bombyx du chêne

DSCN0812

Pour les indices, ce fut un plaisir de découvrir de nouvelles traces comme celles d'un Héron

DSCN0806

Ou un meli-mélo de traces (Chevreuil et Blaireau)

DSCN0802

Comme d'habitude des traces et excréments de Sangliers

DSCN0774

DSCN0789

DSCN0793

DSCN0794

Ainsi que leurs souilles ou leurs coins repas

DSCN0770

DSCN0797

Et puis ces petites crottes... Hérisson peut-être ?

DSCN0820

Et dans tout çà, je ne n'ai toujours pas posté une photo de ce papillon après lequel nous courons... En voici une, simple, juste pour vous montrer l'Aurore.

_STE4126

Et pour terminer, une photo "Making-off" prise par ma femme ;-)

_DSC9974

J'aime ces journées entières passées dans la Nature, pleines d'observations et de rencontres. Je ne suis pas encore un spécialiste mais mes sorties s'orientent dans le style Naturaliste maintenant.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 20:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

04 avril 2014

Macabre découverte... Suite

Dans un précédent article, je vous parlais d'une découverte bien macabre, de restes de Sangliers dispersés sur un terrier de Blaireaux / Renards et malheureusement, il y a une suite.

En arrivant d'un autre côté sur ce même terrier, j'ai découvert d'autres poils (en grande quantité)

DSCN0750

DSCN0747

DSCN0748

A première vue, je pensais à des poils de Blaireau plutôt que de Sanglier cette fois mais il s'avère que ce serait plutôt des poils de Chevreuil puisque la carcasse se trouve à proximité et que l'on y retrouve les mêmes poils.

DSCN0751

En s'approchant il est possible de voir qu'il fut certainement le repas d'un Renard, en tout cas il le considérait comme son bien puisqu'il déposa une crotte sur la tête afin de marquer son territoir

DSCN0752

Un plan plus serré sur les bois pourra peut-être aider les spécialistes à déterminer un âge approximatif. J'ai l'impression que ça ne faisait pas longtemps qu'il avait perdu le velours sur les bois ou alors c'est la décomposition qui fait cela.

DSCN0755

 

En poussant encore les investigations, j'ai découvert d'autres morceaux, comme cette patte de Chevreuil avec encore une crotte de Renard à proximité.

DSCN0759

Et la tête du Sanglier dont je parlais dans mon précedent article, se trouvait ici également.

DSCN0762

J'ai également trouvé une seconde patte du Chevreuil et une patte de Sanglier un peu plus loin. Le tout est vraiment éparpillé sur toute l'étendue du terrier et se trouve quasiment toujours devant une entrée.

Ma vision de la chose, c'est que ces carcasses ont été déposées par les chasseurs, je doute que les Blaireaux ou les Renards apportent deux carcasses complètes quasiment en même temps et qu'ils s'y prennent ainsi pour les dévorer. Je ne suis pas un spécialiste du fait mais depuis le temps que je parcours les bois et que je découvre des terriers, je n'ai jamais constaté ce genre de spectacle.

La question du "Comment sont-elles arrivées là?" étant, certainement, résolue, une autre question arrive le plus logiquement du monde... POURQUOI ?

Est-ce une façon de se débarrasser des restes d'une chasse ? Est-ce légal ?

Est-ce des tirs interdits et qu'ils se débarrassent ainsi des cadavres ?

Avant de tout mettre sur le dos des chasseurs, il est logique de connaître la vérité car même si je clame haut et fort ma position anti-chasse comme elle est pratiquée de nos jours (se cachant derrière une fausse nécessité de régulation alors qu'il s'agit pûrement et simplement d'un loisir qui brasse de l'argent) je reste aussi fidèle à mes convictions, à savoir, ne pas accuser à tort et éviter les insultes... Même si parfois, ça soulage ;-)

Comme d'habitude, si quelqu'un peut apporter des explications concrètes, c'est avec grand plaisir.

Je tiens à remercier Gilles qui m'accompagne un peu maintenant dans mes sorties et qui à vite chopé l'oeil pour repérer des indices. Il m'a d'ailleurs bien aidé au cours de cette sortie.

Autre suggestion... Cet endroit étant également un passage important de Sangliers... Sachant qu'ils sont réputés pour dévorer tout et n'importe quoi... Serait-ce possible que ces carcasses soient abandonnées aux Sangliers pour qu'ils les fassent disparaître ?

Stéphane

Posté par Othe Nature à 20:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

02 avril 2014

Macabre découverte :-(

Hier ma femme qui était partit en forêt, m'envoie un message pour me dire qu'elle a trouvé des morceaux, de ce qui ressemble à un Sanglier, éparpillés un peu partout à proximité de terriers, qui normalement ne sont plus fréquentés.

Ce soir, je décide donc d'aller voir et je me rends non loin de l'endroit où j'avais déjà trouvé des poils de Sangliers il y a quelques jours, et dont je parlais dans cet article.

Une odeur de chien mouillé mélangée à celle de la viande faisandée se dégage des lieux... Au début, ça passe mais très vite, cela vous prends aux tripes et le spectacle n'est pas vraiment mieux.

Des touffes de poils partout mais aussi de la peau comme si c'était un scalpe.

Les poils entre deux entrées du terrier

DSCN0697

Les poils et la peau

DSCN0700

Les poils se retrouvent jusqu'à l'entrée et ils s'engouffrent dedans, un peu comme si l'animal était entré ou avait été extirpé du terrier, sauf qu'un Sanglier ne vit pas dans un terrier

DSCN0701

Pour vous montrer une idée de la grandeur des poils

DSCN0703

Plus loin, une autre entrée de terrier bouchée par des poils.

DSCN0708

Le pauvre fut vraiment dépecé et si un doute pouvait subsister sur le cadavre, la preuve se trouvait un peu plus loin

DSCN0710

DSCN0711

Ce morceau de patte traînait là... Une odeur encore plus insoutenable planait... Rien que d'y penser... Beurk !!!

Une des explications qui me vient en tête, serait qu'un Renard squatte ce terrier et qu'il a dévoré la carcasse d'un Sanglier. Il me semble que c'est possible.

D'où venait cette carcasse ?

Est-ce un Sanglier blessé à la chasse et perdu (les battues ont encore lieu sur ce secteur) ?

Est-ce des morceaux laissés là volontairement par les chasseurs ? Si oui, dans quel but ?

Encore une fois, je suis preneur de vos avis et de toutes les informations dont vous disposez sur le sujet.

Ce terrier se trouve à 50m d'un agrainoir et les passages de Sangliers y sont nonbreux mais il est aussi fréquenté par les Blaireaux à en croire cette latrine

DSCN0713

La suite de la balade fut tout aussi riche en découvertes mais bien moins morbides. On commence par quelques crottes, pas identifiées avec précisions, je pense au Chat sauvage vu la taille et le fait qu'elles étaient légèrement dissimulées sous des branchages (de sapin).

DSCN0718

DSCN0719

Ce que je ne détermine pas, ce sont les poils durs et assez longs que l'on voit à l'extrémité.

DSCN0721

Ensuite, découverte de pelotes de réjection... Deux à environ 20m d'intervalle... A proximité de grands pins.

DSCN0714

DSCN0717

Pour ces dernières, j'opte pour un rapace car on voit bien de petits morceaux de cartilage et la pelote était plus grosse et un plus ovale... Pour les besoins de la photo, c'est moi qui l'ai ouverte.

DSCN0734

DSCN0742

Une petite sortie intéressante ;-)

Stéphane

Posté par Othe Nature à 22:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 avril 2014

premier affût aux sangliers 2014

Il est temps de faire prendre l'air à la chaise affût et au filet de camouflage.

La météo est sympa, ni trop chaud ni trop frais alors en route... Sur cet affût, je ne serais pas seul, Gilles m'accompagne.

18h nous sommes en place, à proximité d'une zone de passage et aux abords d'une souille.

Le but est surtout l'observation, voir (si dame Nature est avec nous) les horaires de sorties des Sangliers.

Voici Gilles, vu de ma chaise affût

DSCN0689

DSCN0690

La vue sur le chemin (toujours de mon affût) et la souille un peu à sec pour le coup. :-/

DSCN0692

Nous n'aurons pas vu, ni même entendu de Sangliers mais nous aurons eu la visite d'un Chevreuil... Brève mais si agréable.

_STE4047

Là encore, l'achat de la caméra me démange (pour ceux qui suivent mes aventures). :-)

La météo s'annonce un peu moins sympa dans les prochains jours... On verra bien.

En tout cas, passer une bonne soirée au calme à écouter et observer la Nature, c'est que du bonheur, surtout que nous avons eu le droit au chant des Chouettes et d'assister au bain de quelques oiseaux comme le Merle, la Mésange ou encore la Grive musicienne.

A refaire ;-)

Stéphane

Posté par Othe Nature à 22:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



30 mars 2014

Citron et cardamines

Les Cardamines fleurissent en ce moment et normalement elles attirent un certain papillon, l' Aurore. Un magnifique spécimen que nous traquons chaque année mais il n'est pas facile à shooter et peu présent chez nous.

Hier matin en passant sur nos spots à Cardamines, un autre papillon virevoltait et venait se délecter des Cardamines. Il s'agit du Citron, papillon qui ne meurt pas l'hiver mais hiberne en se cachant sous les feuilles mortes (par exemple) et voltige à nouveau dès les premiers rayons du soleil et dès que la température est assez clémente.

Très actif quand le soleil est là, il n'est pas facile à approcher. Ici, j'ai eu quelques secondes pour le shooter avant qu'il ne disparaisse et c'est un peu grâce à l'utilisation du 300mm que j'ai pu faire un cliché car cela laisse une distance de "sécurité" avec le papillon, il est donc moins effrayé.

Citron & cardamines

Stéphane

Posté par Othe Nature à 13:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Reprise des sorties pour la photo animalière

5h15, le réveil se déclenche... Le temps de me retourner et je suis debout à... 6h... Oui, je me retourne longtemps :-)

Le matériel étant préparé depuis la veille, il ne me faut pas longtemps pour être en forêt et à 6h45, je commence l'aventure.

En premier, passage obligatoire dans le coin des Sangliers, malheureusement déjà déserté. Beaucoup d'empreintes mais pas une crotte, par contre une nouvelle souille est apparue avec le passage régulier des engins et les pluies de ces derniers mois. Elle se trouve dans l'axe du chemin le plus fréquenté par les Sangliers. Ce qui présage quelques heures d'affûts.

Un peu plus loin, à proximité d'un agrainoir, j'ai trouvé quelques touffes de poils de Sanglier.

DSCN0656

DSCN0659

Voici l'agrainoir... Encore un qui n'est pas automatique et que la seule limitation de nourriture dépend du contenu. Les Sangliers n'ont qu'à taper dedans pour faire descendre le grain (voir vidéo)

DSCN0665

Quelques empreintes d'un croisement génétique... Le Chireau ou le Blairien... Bon, ok, ce n'est qu'un délire, il s'agit juste d'un croisement d'empreintes sur le terrain... Un Blaireau et un Chien.

DSCN0647

Un peu plus loin, un nouveau terrier de Renard au bord d'une prairie

DSCN0677

Et un petit bandeau d'herbes entre un champs et la forêt qui nous offre quelques pieds d'Orchidées sauvages, pas encore déterminées avec précision

DSCN0673

Même si je connais les lieux et que je saurais y retourner sans problème, j'utilise mes gadgets afin de noter l'emplacement et le reporter sur ma carte Google Maps.

DSCN0667

Et enfin, un petit tour aux Cardamines (tiens, je ris... Certaines comprendront) pour voir si les Aurores (c'est un papillon) sont arrivés... Hélas, ce n'est pas encore le cas... Seuls les Citrons sont là et viennent sur les Cardamines.

DSCN0684

Au final, je n'aurais pas croisé de quoi râvir le 300mm.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 12:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 mars 2014

Anémone pulsatille (encore)

Le D600 est de retour, il fallait donc le tester sur le terrain... Une nouvelle sortie sur le spot à Anémones pulsatilles s'imposait.

J'ai retrouvé mon viseur plus lumineux, plus spacieux, une bonne prise en main, bref je suis content.

Un petit doute subsiste malgré tout car un effet étrange fait son apparition selon la luminosité et les teintes du bokeh, surtout quand ce dernier est plutôt épuré.

Ces effets sont visibles sur la seconde photo d'Anémone.

Anémone pulsatille q

Anémone pulsatille s

Et pour finir, une petite Fritillaire pintade (en pot)

Fritillaire pintade a

Si une personne peut me renseigner sur l'effet présent sur la seconde photo, son nom et sa cause possible, ce serait cool.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 19:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2014

SAV NIKON

Le Nikon D600 est réputé pour ses problèmes de tâches de graisse sur le capteur, et ce, dès la mise en vente.

Problème de fabrication, non reconnu par Nikon Japon mais reconnu par Nikon France qui joue la transparence et propose même un nettoyage complet de votre appareil et gratuitement au SAV.

Il est vrai que si Nikon Japon reconnaissait publiquement ce vice de fabrication et fournissait les n° de série des appareils, les acheteurs auraient le droit à un remboursement ou un échange avec du matériel neuf, malheureusement, la politique de l'autruche l'emporte. Il est donc important de souligner le "geste" de Nikon France même si cela parait normal.

En réalité, il s'avère qu'il n'y ait pas que des tâches de graisse qui se dépose sur le capteur mais également des particules de peinture provenant de la chambre de l'appareil. Au bout d'une centaine de photos seulement votre capteur devient complètement moucheté. Pas facile à nettoyer par vous même puisque la graisse colle les particules de peinture sur le capteur.

Pour ma part, j'ai eu la chance de tomber sur un exemplaire relativement correcte. Quelques tâches importantes sont arrivées après plusieurs centaines de déclenchements mais cela restait gérable en post-traitement.

Ayant tout le matériel pour procéder au nettoyage, tout seul comme un grand, je me lève un matin avec la patate et je décide que c'est le bon jour pour opérer. J'ai déchanté après le premier passage du pinceau "sensor swab" (imbibé) qui n'a fait qu'étaler la graisse sur le capteur. Second passage en espérant récupérer un peu ce désastre et là, j'ai juste accentué le problème en y ajoutant des traces de produit.

Je me renseigne à droite et à gauche, certains me disent d'insister encore, d'autres me disent de trouver un revendeur Nikon agréé pour effectuer un nettoyage etc... Globalement par contre, le SAV Nikon a mauvaise presse, au point d'être déconseillé.

La seule boutique locale agréée Nikon ne m'inspire pas confiance car j'ai déjà eu des problèmes pour un nettoyage de capteur et des commandes avec cette personne, donc, ce sera retour SAV et on croise les doigts.

Connection au site Nikon pro, préparation de la fiche pour l'envoi, 2-3 renseignements à donner, la fiche d'envoi à imprimer et voilà le colis est prêt (10mn).

Le colis est posté le 13/03/2014 et dès le 19/03/2014, je reçois un mail m'indiquant ceci :

"Nous avons procédé à un nettoyage en profondeurde la chambre, du mécanisme de remontée miroir et du capteur d'image. Nous avons de plus appliqué des mesures pour réduire l'entrée et ou la dispersion de particules de poussières."
 
Hier, le 24/03/2014, je reçois la facture définitive avec une somme de... 0,00 €  et aujourd'hui le D600 est de retour à la maison.
A part quelques réglages à refaire, il est en parfait état esthétique et mécanique, d'après ce que j'ai constaté... Et surtout le capteur est PROPRE :-)
Plus qu'à le tester sur le terrain... J'ai hâte.
Je suis, pour le moment, très satisfait du SAV Nikon. J'ai même du les contacter par téléphone pendant l'intervention, j'avais donc préparé la chaise, prêt à attendre un long moment et au bout de 30s, j'ai eu une interlocutrice, qui a su me renseigner et me guider... Moi, je dis CHAPEAU !!!
Je vous tiendrais au courant si la suite est négative ;-)
Stéphane

Posté par Othe Nature à 20:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 mars 2014

Sorties du week-end.

Samedi après-midi:

Direction la clairière où j'ai vécu mes premiers moments forts en compagnie d'un Renard et d'un couple de Chevreuils en 2008.

3 ans que je n'y étais pas allé et c'est fou comme en 3 ans la végétation change, à tel point qu'à un moment, à force de suivre les traces d'animaux à travers bois, je me suis paumé... Si, si... Fin d'après-midi, le jour baisse, un vent fort se lève, les averses tombent les unes derrière les autres et moi je ne sais pas où je suis... Que du bonheur quoi :-)

Avant de me perdre, j'ai fait quelques découvertes comme d'habitude... Je ne vais pas trop m'avancer mais il me semble qu'il y ait un léger abus si l'installation suivante est faîte pour la chasse

Voici un "affût" ou observatoire placé à seulement 30 m d'une souille de Sangliers et d'un agrainoir "mobile" dont je me pose des questions niveau législation. En effet en lisant la réglementation sur l'agrainage en forêt, il y a une phrase qui a retenue mon attention:

"Les agrainoirs fixes à quantité programmé sont les seuls autorisés."

Alors ??? Les tonneaux que je trouve régulièrement en forêt sont-ils utilisés légalement ?

DSCN0532

DSCN0534

DSCN0536Est-ce un agrainoir à quantité programmée ? :-)

Ici en tout cas, plus une seule trace de maïs... Peut-être que cela fait longtemps qu'il n'est pas alimenté, ce qui n'est pas le cas d'une seconde souille trouvée plus loin où on voit bien le grain aux abords.

DSCN0544Je suis repassé le lendemain matin et il n'y avait plus un seul grain.

A part ces découvertes, j'ai quand même pu voir que les lieux étaient pas mal fréquentés grâce aux indices de présence comme cette crotte de Renard contenant un reste de Meloe proscarabaeus, je suppose pour en avoir croisé plusieurs en pleine reproduction un peu plus loin.

DSCN0548

DSCN0550

DSCN0573

ou ces crottes de Fouine

DSCN0552

DSCN0541

Et quelques empreintes de Blaireaux

DSCN0575

DSCN0576

Dimanche matin:

De nouveau en forêt, au même endroit car j'y avais repéré de superbes tapis d'Anémones des bois. Malheureusement, avec la fraîcheur et le soleil par intermittence, elles n'étaient pas spécialement ouvertes. J'en ai donc profité pour montrer mes découvertes de la veille à ma femme et jouer les sauveteurs d'alerte à Malibu... Ah ah ah !!!

DSCN0555

Malgré l'utilisation principale de cette chaise, j'avoue que cela peut être un bon poste d'observation / photos / vidéo des Sangliers.

Nous avons attendu l'après-midi pour faire quelques clichés d'Anémones... Clichés qui n'étaient pas vraiment convaincants à nos yeux d'ailleurs comme celui-ci, qui est simple... Pas moyen de faire un truc sympa.

Anémone sylvie f

Anémone Sylvie

Et pour finir en beauté... Nous avons finis sous les averses de grêle... Vive les giboulées de mars.

DSCN0593

DSCN0596

Un week-end en forêt même sous la grêle, le vent, la pluie reste un week-end ressourçant... Un moment de bonheur et de paix intérieur.

Stéphane

Posté par Othe Nature à 19:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,



Fin »